Skip to content

Küre Werren: élève conducteur et moniteur de conduite moto

Küre Werren, moniteur de conduite moto de vocation et actif dans de nombreuses fonctions a effectué cet automne sa dernière «activité officielle» pour l’association.

Maintenant, c’est fini pour Kurt Werren, que l’on appelle en patois bernois et déjà presque officiellement «Küre». Ce n’est pas la conduite moto qu’il arrête, mais l’auto-école et la formation de moniteurs et monitrices de conduite moto qu’il a marquées au cours des dernières décennies. Le 13 octobre 2022 a eu lieu sa dernière intervention pour L-drive Suisse lors d’un cours de test d’aptitude de conduite pour les moniteurs et monitrices de conduite moto.

Pour une fois c’était simple: Dominique Schmitter, justement un ancien pilote de course moto, se soumettait à un contrôle d’aptitude. Il considère lui-même le test d’aptitude, introduit en 2015, comme important: «lorsqu’on parle de moto, on devrait voir des étincelles dans les yeux des moniteurs et monitrices de conduite moto.»


Küre Werren a toujours fait preuve d’enthousiasme pour son travail et les motos, et ce, encore maintenant. Le chemin le menant à l’enseignement de la conduite a malgré tout été long. Ce bernois de l’Oberland a appris la photographie, a travaillé comme gardien de chiens polaires pour ensuite poursuivre une formation et travailler comme pédagogue social. À la fin des années 80, il a débuté comme moniteur de conduite pour les catégories A et B, mais sans posséder de voiture les dix premières années. Plus tard aussi, la profession de moniteur de conduite fut son job d’appoint en hiver.

Sa focalisation sur les deux-roues motorisés et son engagement pour la formation de base et continue des moniteurs et monitrices de conduite firent connaître Küre Werren dans le milieu professionnel comme le loup blanc. Il a travaillé, avec son compagnon de route Hans-Jürg Leuenberger comme moniteur spécialisé dans la formation des moniteurs de conduite moto de l’ancienne ASMM, comme expert, instructeur et auditeur auprès du CSR et a aidé à concevoir les bases du manuel de la catégorie A. «Je n’ai jamais pris part à des groupes de travail où on ne fait que parler.» Küre Werren aimait bien discuter, mais voulait aussi mettre en pratique les résultats des discussions. À 74 ans, il laisse maintenant derrière lui son auto-école ainsi que les fonctions officielles. Il continue cependant à proposer des coachings individuels et de groupes. Et des voyages sur les circuits sont aussi sur son agenda. Le plus important? « Prendre du plaisir.»